Statement/Énoncé

Switch presents the viewer with what initially appear to be pairs of classic studio portraits of heterosexual couples. Upon closer examination, however, each diptych is comprised of two models, not four. I dress each model as a man in one image and a woman in the adjacent one. By staging the same models twice in each pair of photographs, I don’t give any clues as to the subjects’ lived genders, therefore challenging the idea that gender is stable, consistent, or single. A parody of traditional portrait studio images of couples, the project specifically challenges the gender roles espoused by such photographs, subverting imagery of so-called normative existence. Through this project, I aim to reconstruct relationship dynamics with a queer and camp sensibility.

À première vue, Switch présente une série de portraits de couples hétérosexuels. Pourtant, une examination approfondie nous permet de réaliser que chaque diptyque révèle deux personnes plutôt que quatre. Chaque modèle est incarné en homme dans une des photographies et en femme dans l’autre. En mettant en scène les mêmes modèles dans chaque diptyque, Switch refuse d’offrir une idée claire quant au sexe des sujets photographiés, remettant ainsi en question la notion d’une identité de genre stable, cohérente et simple. En parodiant des portraits de bal de finissants, le projet défie le rôle préétabli des identités de genres habituellement présentées dans ce type de photographe, chamboulant ainsi la présentation de narratifs soi-disant normaux. À travers ce projet, je vise à introduire une sensibilité queer et kitsch aux dynamiques relationnelles.