Statement/Énoncé

Alone Time is a series of brightly coloured photographs of couples sharing intimate interactions of domestic life; however, each “couple” proves to be a single model, appearing as both the male and female character in the same frame. By demonstrating an individual body’s capacity to engagingly and believably embody two genders, my project questions the mainstream depiction of binary gender roles. This conceptual decision to double the gender presentation of a single body challenges normative ideas surrounding gender presentation and instead implies that gender expression can be fluid and multiple. As well, through the technical aspects of my work, I challenge representational tropes: while the individual photographs are shot on slide film, scanned, layered, and digitally collaged to create the final illusion of “two people,” no aspect of the subjects’ genders are digitally altered – the images are successful because they are visually convincing without manipulation of the subjects’ body through means other than makeup, costume, and pose, further emphasizing the notion that gender is malleable.

Alone Time est une série de portraits aux couleurs vives de couples partageant des moments domestiques intimes; cependant, chaque « couple » est en fait composé d’un seul sujet jouant à la fois le rôle masculin et féminin dans chaque portrait. En illustrant l’aptitude d’un corps à incarner deux genres avec conviction, mon projet remet en question les représentations contemporaines des rôles liés aux genres binaires. Cette décision conceptuelle de dédoubler la présentation physique d’un même corps remet en question les stéréotypes normatifs de genre et illustre que l’expression de genre peut être fluide et multiple. Je cherche aussi à questionner la rhétorique de la représentation : bien que les portraits individuels sont tirés sur des diapositifs, scannés, séparés en couches et assemblés en collage digital afin de concrétiser l’illusion finale d’un portrait à « deux », aucun aspect de la présentation de genre du sujet n’est altéré. Les portraits sont une réussite car ils offrent un visuel convaincant sans avoir manipulé les caractéristiques sexuelles des sujets autre que par le maquillage, le vêtement et la posture, démontrant ainsi que l’identité de genre est malléable. Alone Time est à la fois amusant et déroutant sur le plan visuel, et porte à la réflexion.